03 février 2010

Lundwig et Benoit, no 3

Mes véritables premières bandes dessinées avaient de une à quatre pages. Elles ont toutes été perdues sauf une, Le violon, que j'ai réadaptée quelques années plus tard.
Oui, je suis au courant qu'il y a une faute dans la première page.

PDF (6 Mo)

Aucun commentaire: